Relais Culture(s)


Point d’étape du Relais culture

Depuis le début de l’année, les premiers pas de Relais culture ont surtout visé à faire du Relais un lieu plus animé, à travers la tenue de spectacles, d’expositions et de conférence débats. Des projets communs aux trois Relais sont aussi en cours d’élaboration, mais le soutien des adhérents est vivement recommandé.

La grande affaire de ces premiers mois a consisté à élaborer une programmation évènementielle régulière et de qualité en puisant dans nos nombreuses ressources locales. En effet, il s’agit de faire du restaurant un lieu de spectacles dans l’idée d’attirer de nouvelles clientèles et sans pour autant se transformer en producteur de spectacles.

Le lieu se transforme et s’anime. Des évènements musicaux, des conférences débats seront désormais programmés les deuxièmes mercredis du mois et les derniers vendredi du mois à partir de juin 2016 (sauf période de vacances). A cela s’ajoutent des expositions régulières avec vernissage et des activités possibles de danse les dimanches après-midi. Nous envisageons aussi des visites d’architecture à Pantin au départ ou avec retour au restaurant. Vous l’avez compris : tout sera fait pour faire connaître ce restaurant et son objet social.

Des pistes d’action

Par ailleurs, depuis sa création officielle en décembre2015, l’association a lancé quelques pistes d’actions communes au Relais Formation et Relais Restauration. En voici quelques-unes : en lien avec le Café Philo de Pantin, suite à un débat sur les frontières, qui a réuni près de 100 personnes au Relais, l’idée d’introduire de la philosophie dans les formations d’une certaine durée est à l’étude. La nourriture, la restauration présentent d’indéniables aspects culturels sur lesquels il serait intéressant de faire réfléchir les stagiaires du Relais Formation ; toujours en lien avec Relais Formation, l’hypothèse d’utiliser la cuisine d’application lorsqu’elle est libre pour des animations culinaires prend forme. Un projet porté avec l’association MEA GUSTA, qui réalise déjà ce type d’animations à Paris dans le quartier de la Goutte d’or, doit être écrit et éventuellement présenté à un financement public

Un appel aux sociétaires

La mise en place de ces projets n’est pas facile à réaliser, compte tenu des différentes contraintes, notamment financières mais aussi du temps consacré par chaque administrateur au Relais Culture(s). Un comité de programmation, prévu par les statuts de l’association, vise à mobiliser tous les sociétaires pour leur mise en œuvre. Et si, à terme, le conseil d’administration envisage d’embaucher un salarié pour assurer une partie de la logistique, dans un premier temps, il nous faut compter sur nos propres forces. Avec onze adhérents à ce jour, Relais Cultures(s) a la capacité de faire mieux, non ?